Mastère 2 Droit des affaires Parcours Droit - Finance

Sous la direction scientifique de Monsieur David CALFOUN, certifié professionnel des marchés, Membre de l’Association nationale des conseillers en investissement financier

Formation sur place ou à distance en e-learning

Présentation

Les environnements juridico-économiques nationaux et mondiaux se sont encore complexifiés les dernières années avec les crises économiques, l’accélération de l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication  et un cadre réglementaire plus vaste et rigoureux notamment en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Afin de donner un conseil stratégique juste, approprié et pertinent dans la sphère juridico-financière, il est nécessaire de maitriser les fondamentaux des disciplines légales et financières rendant parfois mystique tant il est complexe, le terrain financier.
Parmi les compétences visées, les enseignements du Mastère se concentrent notamment sur les aspects juridiques de la finance, la fiscalité des instruments financiers, la comptabilité, la finance de marché et la finance d’entreprise, visant à glaner une vision complète du monde de l’entreprise.
De telles compétences permettent également d’accompagner des clients « Triple A » dans des opérations de financement avec effets de levier, dans le cadre d’opérations financières ou
boursières, d’intervenir auprès de banques d’affaires, de fonds d’investissement ou encore de family offices.

Diplôme d’école hors cursus universitaire.

Objectifs

Le Mastère 2 droit des affaires parcours droit – finance construit une pédagogie pluridisciplinaire autour des thèmes majeurs des secteurs juridiques et économiques. Des enseignements de ce type ont pour but de former des professionnels capables de comprendre les enjeux financiers sous-tendant les opérations juridiques des entreprises et des groupes.
L’effet direct sera une maîtrise des constructions répondant aux impératifs du marché en matière légal et financière. Ainsi, les compétences acquises lors des enseignements apporteront au futur professionnel une compréhension et une appréciation complète de l’environnement juridico-financier

Programmes

Le Mastère 2 Droit des affaires Parcours droit – finance propose les matières suivantes :

Droit financier

  • Droit économique international
  • Droit des valeurs mobilières
  • M&A / LBO / IPO
  • Restructuring

Finance

  • Mathématiques financières
  • Marchés financiers et instruments financiers
  • Stratégie d’entreprise et financière
  • Comptabilité
  • Risk Management

Judiciaire et vie active

  • Rédaction d’actes juridiques et judiciaires
  • Plaidoirie
  • Prise de parole en public
  • Ateliers CV / entretien d’embauche

Matières mixtes
– Business and Legal English (TOIEC)
– Fiscalité du patrimoine et des affaires
– Stratégie d’entreprise et financière
– Droit des assurances

Préparation aux certifications
– Déontologie financière (4 heures)
– Règlementation financière et institutions (8 heures)
– Droit pénal financier et LCB-FT (12 heures)

Tronc commun

  • Business plan et création d’entreprise
  • Marketing et communication digitale
  • Droit du crédit
  • Droit des obligations (droit des contrats)
  • Media Training
  • Procédure civile

Débouchés

Ce Mastère conduit aux professions suivantes :

  • Direction juridique dans le secteur financier (banque, fonds d’investissements, société de gestion de portefeuille)
  • Gestion de patrimoine
  • Avocat d’affaires
  • Métiers du secteur financier (audit, gestion d’actifs, banque privée, conseil en stratégie, risk management)
  • Secteur de la régulation (AMF, ACPR, DGCCRF, etc.)

Déroulement de la formation

Le Mastère M2 droit des affaires parcours droit – finance , est un mastère en alternance compatible avec une activité en entreprise ou en cabinet d’avocats. 
L’étudiant démarre ses cours en rythme alterné, ce qui lui permet d’être en entreprise ou en cabinet à hauteur de 3 à 4 jours par semaine et de suivre les cours les 2 jours restants.
L’alternance peut se faire sous la forme d’un stage , d’un contrat de professionnalisation ou d’une CDD/CDI.

L’alternance n’est pas obligatoire mais elle est fortement conseillée en ce qu’elle augmente les chances de recrutement de l’étudiant et renforce sa professionnalisation.

La durée totale des enseignements est de 250h.

Dates de la formation

Deux sessions de cours au choix sont proposées:

  • 1re session de cours : du 26 octobre au 15 juin (sur place ou en e-learning)
  • 2e session de cours : du 3 janvier au 15 juin 2022. (sur place ou en e-learning. La formation sur place qui débute en janvier compte 10% de ses cours en e-learning)

Candidature et admission

Le Mastère M2 droit des affaires parcours droit – finance est ouvert à tous les étudiants venant des filières de droit, titulaire d’un Bac + 4 ou d’un diplôme équivalent étranger, désireux d’évoluer dans les professions judiciaires. L’accès repose sur la motivation du candidat.

Frais de scolarité

– Prise en charge à 100% des frais de scolarité en cas de signature d’un contrat de professionnalisation  : le mastère est un mastère en alternance. L’alternance peut se faire sous la forme d’un contrat de professionnalisation : dans ce cas, les frais de formation sont pris en charge à 100% par l’entreprise ou son OPCO. L’étudiant est, en outre, rémunéré par l’entreprise entre 80% et 100% du SMIC.

A défaut de signature d’un contrat de professionnalisation : l’étudiant bénéficie d’une réduction de 660 euros ce qui ramène ses frais de scolarité à la somme de 320 euros par mois sur 12 mois . Dans ce cas, votre projet peut être financé de différente manière :

– La gratification de stage 

L’alternance peut se faire sous la forme d’un stage.

Dans ce cas, la gratification de stage permet à l’étudiant de régler ses frais de scolarité en tout ou partie.

– Le prêt étudiant

L’avantage du prêt étudiant est de permettre un remboursement différé. Ainsi, vous ne commencez à rembourser votre prêt que lorsque vous débutez votre activité professionnelle.

Si vous souhaitez opter pour ce mode de financement, l’Institut Supérieur du Droit vous accompagnera dans vos démarches auprès de sa banque partenaire.

– L’autofinancement

L’étudiant peut également financer sa formation avec ses propres fonds. L’Institut Supérieur du Droit lui proposera alors, s’il le souhaite, un paiement échelonné dans le temps à hauteur de 320 euros par mois sur 12 mois.