Mastère Droit et Pratique de L'immobilier

Sous la direction de Maître Morian MAHMOUDI, Avocat à la Cour

Formation sur place à Paris ou à distance en e-learning 

Présentation

Le Mastère 2 Droit et pratique de l’immobilier assure une spécialisation en droit immobilier en proposant une formation destinée à la gestion et l’analyse juridique immobilière.

Les étudiants y développeront une maîtrise à la fois théorique et pratique en acquérant les réflexes nécessaires à la pratique de l’immobilier.

Outre les connaissances et compétences juridiques indispensables à la pratique du droit immobilier, cette formation a pour vocation de donner aux étudiants toute la confiance nécessaire pour intégrer le monde du travail avec force et sérénité.

Les étudiants se verront ainsi dispenser, par une équipe de professionnels, un enseignement pratique, visant à développer leur assurance et leur maîtrise de soi.

Formation sur place ou à distance en e-learning.

Diplôme d’école hors cursus universitaire.

Objectifs

L’objectif est de former des professionnels du droit immobilier par la transmission de connaissances théoriques et pratiques.

A terme, l’étudiant sera capable d’émettre et retranscrire une analyse juridique nécessaire à la gestion d’actifs immobiliers au sein d’un département juridique ou lors de réunion de reporting.

L’équipe pédagogique souhaite en effet dispenser les enseignements essentiels à la pratique immobilière afin que les étudiants soient opérationnels, et puissent faire preuve d’employabilité à l’issue de l’enseignement.   

La formation facilitera une insertion immédiate dans le monde du travail dès l’obtention du diplôme.

L’objectif de ce mastère est donc d’abord professionnel. Il s’agit de répondre à une demande très forte de formation juridique dans le secteur de l’immobilier en développant un enseignement centré vers les besoins des entreprises présentes sur le marché.

Programmes

Le MASTÈRE 2 DROIT ET PRATIQUE DE L’IMMOBILIER propose un ensemble de cours permettant de répondre aux exigences et demandes des employeurs.

Les matières enseignées sont les suivantes 

 
  • Droit et pratique des Baux ( Commerciaux et habitation)
  • Droit des Biens
  • Droit de la Copropriété
  • Droit de la Construction
  • Droit de l’Urbanisme
  • Droit des Obligations (droit des contrats)
  • Droit des Contrats spéciaux
  • Procédure civile
 
  • Business plan et création d’entreprise
  • Fiscalité immobilière
  • Property Management
  • Rédaction d’actes juridiques et judiciaires
  • Plaidoirie / Coaching professionnel
  • Prise de parole en public/ plaidoirie
  • Élaboration CV –Anglais Juridique de l’Immobilier
  • Préparation au TOEIC (webinaire)

Débouchés

Le MASTÈRE 2 DROIT ET PRATIQUE DE L’IMMOBILIER permet d’accéder au poste de JURISTE IMMOBILIER au sein des structures suivantes :

  • Les cabinets d’avocats, 
  • Les départements juridiques des sociétés en lien avec l’immobilier (Promoteur, Assureur, SCPI, Constructeur, SIIC),
  • Les Foncières  (société commerciale dont l’objet est la constitution, la gestion et l’exploitation d’un portefeuille immobilier),
  • Les Bailleurs sociaux ou institutionnels,
  • Huissiers, Notaires, Agences immobilières. 

Le Mastère peut également mener à des professions non juridiques mais liées au secteur de la construction et de la promotion ainsi que le secteur financier.

Déroulement de la formation

Le Mastère M2 droit et pratique de l’immobilier  est un Mastère en alternance compatible avec une activité en entreprise ou en cabinet.

L’alternance peut se faire sous la forme d’un stage ou d’un contrat de professionnalisation.

L’étudiant démarre ses cours en rythme alterné, ce qui lui permet d’être en stage en entreprise ou en cabinets d’avocats à hauteur de 3 à 4 jours par semaine et de suivre les cours les 2 jours restants.

L’alternance n’est pas obligatoire mais elle est fortement conseillée car augmente les chances de recrutement de l’étudiant.

La durée totale des enseignements est de 250h.

Dates et lieu de la formation

Deux sessions de cours au choix sont proposées.

  • 1ère session de cours : du 26 octobre au 16 juin (formation sur place ou à distance en e-learning).
  • 2ème session de cours : du 3 janvier au 16 juin (formation sur place ou à distance en e-learning. La formation sur place débutant au mois de janvier compte 10% de ses cours en module e-learning).

Toutes les formations peuvent être suivies sur place à Paris ou à distance en e-learning.

Candidature et admission

  • Le Mastère M2 droit et gestion du patrimoine est ouvert à tous les étudiants venant des filières de droit, de gestion ou diplômés d’écoles de commerce ,désireux d’acquérir une spécialisation en droit. L’accès repose sur la motivation du candidat.

Frais de scolarité

– Prise en charge à 100% des frais de scolarité en cas de signature d’un contrat de professionnalisation  : le mastère est un mastère en alternance. L’alternance peut se faire sous la forme d’un contrat de professionnalisation : dans ce cas, les frais de formation sont pris en charge à 100% par l’entreprise ou son OPCO. L’étudiant est, en outre, rémunéré par l’entreprise entre 80% et 100% du SMIC.

A défaut de signature d’un contrat de professionnalisation : l’étudiant bénéficie d’une réduction de 660 euros ce qui ramène ses frais de scolarité à la somme de 320 euros par mois sur 12 mois . Dans ce cas, votre projet peut être financé de différente manière :

– La gratification de stage 

L’alternance peut se faire sous la forme d’un stage.

Dans ce cas, la gratification de stage permet à l’étudiant de régler ses frais de scolarité en tout ou partie.

– Le prêt étudiant

L’avantage du prêt étudiant est de permettre un remboursement différé. Ainsi, vous ne commencez à rembourser votre prêt que lorsque vous débutez votre activité professionnelle.

Si vous souhaitez opter pour ce mode de financement, l’Institut Supérieur du Droit vous accompagnera dans vos démarches auprès de sa banque partenaire.

– L’autofinancement

L’étudiant peut également financer sa formation avec ses propres fonds. L’Institut Supérieur du Droit lui proposera alors, s’il le souhaite, un paiement échelonné dans le temps à hauteur de 320 euros par mois sur 12 mois.