Mastère Droit Social - Contentieux du Travail

Sous la direction de Maître Amandine SARFATI, Avocat à la Cour

Formation sur place à Paris ou à distance en e-learning

Présentation

Le Mastère M2 droit social-contentieux du travail forme au traitement de l’ensemble des risques et contentieux relevant de la vie au travail et assure aux étudiants une spécialisation dans le domaine du droit social.

Outre les connaissances et compétences juridiques indispensables à la pratique du droit social , cette formation donne aux étudiants toute la confiance nécessaire pour intégrer le monde du travail avec force et sérénité.
Les étudiants se voient ainsi proposer des ateliers d’éloquence,de prise de parole en public ainsi que des cours de plaidoirie et des séances coaching professionnel visant à développer leur assurance et leur maîtrise de soi.

Ce cursus professionnalisant, vise une insertion réussie dans la vie active.

Diplôme d’école indépendant de l’Etat

Objectifs

L’objectif est de former des professionnels en droit social – contentieux du travail, capables de gérer un contentieux de A à Z par des exercices pratiques et des mises en situation concrètes.

Les étudiants interviennent sur des dossiers réels en contentieux du travail par l’intermédiaire de leur Directrice de Mastère, Maître Amandine SARFATI, avocat au Barreau de Paris.

L’optique du Mastère M2 droit social – contentieux du travail est exclusivement professionnelle. La formation permet une insertion immédiate dans le monde du travail dès l’obtention du diplôme.

Programmes

Le Mastère M2 droit social – contentieux du travail, forme aussi bien aux relations individuelles que collectives du travail. La formation comporte également plusieurs travaux dirigés en droit social international (mobilité internationale des travailleurs) et droit de la sécurité sociale. En outre, plusieurs ateliers visant à la prise de confiance en soi et au développement personnel sont proposés, le but étant de permettre aux étudiants de développer aussi bien leur savoir-faire que leur savoir-être. Enfin, dans le cadre d’audiences fictives, les étudiants auront l’occasion de se familiariser avec la plaidoirie et la prise de parole en public.

 
  • Relations individuelles du travail
  • Relations collectives du travail
  • Contentieux du travail – procédure prud’homale
  • Droit de la protection sociale
  • Droit social international
  • Droit des obligations
  • Rédaction d’actes juridiques et judiciaires
 
  • Business plan et création d’entreprise
  • Anglais – Préparation au TOEIC
  • Contrat spéciaux
  • Coaching professionnel / Media training 
  • Plaidoirie 
  • Eloquence/ Prise de parole en publique
  • Marketing – communication digitale
  • Ateliers de préparation CV et photo professionnelle

Débouchés

Le Mastère M2 droit social – contentieux du travail, conduit aux carrières de juriste d’entreprise spécialisé en droit du travail exerçant au sein de directions juridiques.

À l’issue du Mastère , les étudiants sont également embauchés par les entreprises en qualité de cadres en ressources humaines.

Le Mastère 2 droit social – contentieux du travail mène enfin à la profession d’avocat en droit social.

Déroulement de la formation

Le Mastère M2 droit social – contentieux du travail est compatible avec une activité́ en entreprise ou en cabinet.

L’étudiant démarre ses cours en rythme alterné, ce qui lui permet de travailler en entreprise ou en cabinets d’avocats à hauteur de 3 à 4 jours par semaine (sous la forme d’un stage ou d’un contrat de travail) et de suivre les cours les 2 jours restants.

La durée totale des enseignements est de 220h.

Dates et lieu de la formation

Deux sessions de cours au choix sont proposées.

  • 1re session de cours : du 26 octobre 2020 au 15 mai 2021.
  • 2e session de cours : du 3 janvier 2021 au 10 juin 2021.

Toutes les formations peuvent être suivies sur place à Paris ou à distance en e-learning

Candidature et admission

  • Le Mastère M2 droit social – contentieux du travail est ouvert à tous les étudiants venant des filières de droit, de gestion ou diplômés d’écoles de commerce ,désireux d’acquérir une spécialisation en droit. L’accès repose sur la motivation du candidat.

Frais de scolarité

Les frais de scolarité s’élèvent à la somme de 320 euros par mois sur 12 mois (pour la préparation en centre sur Paris) ou de 300 euros par mois sur 12 mois ( pour la préparation à distance en e-learning).

Votre projet peut être financé de différentes manières :

– Le contrat de professionnalisation 

L’alternance peut se faire sous la forme d’un contrat de professionnalisation. Dans ce cas, les frais de scolarité sont à la charge de l’Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) en totalité ou en partie. En cas de complément nécessaire , il est d’usage que la formation soit prise en charge par l’employeur. En toutes hypothèses, la rémunération que génère le contrat de professionnalisation ( jusqu’à 80% du SMIC)  permettra à l’étudiant de prendre en charge ses frais de formation.

– La gratification de stage 

La gratification de stage permet à l’étudiant de régler ses frais de scolarité en tout ou partie.

– Le prêt étudiant

L’avantage du prêt étudiant est de permettre un remboursement différé. Ainsi, vous ne commencez à rembourser votre prêt que lorsque vous débutez votre activité professionnelle.

Si vous souhaitez opter pour ce mode de financement, l’Institut Supérieur du Droit vous accompagnera dans vos démarches auprès de sa banque partenaire.

– Les bourses 

En accord avec l’Institut Supérieur du Droit, les étudiants boursiers bénéficient de 15% de réduction sur les frais de formation.

– L’autofinancement

L’étudiant peut également financer sa formation avec ses propres fonds. L’Institut Supérieur du Droit lui proposera alors, s’il le souhaite, un paiement échelonné dans le temps à hauteur de 320 euros par mois sur 12 mois (pour la préparation sur place) ou de 300 euros par mois sur 12 mois (pour la préparation à distance en e-learning).